Politique

Bénin-Législatives 2019 : « les 27% fabriqués…sont une honte », Candide Azannaï

Très discret au lendemain des élections législatives du 28 avril dernier, le président du parti Restaurer l’Espoir (RE) est sorti de son mutisme et a donné son point de vue sur le scrutin législatif très décrié.

Pour Candide Azannaï, les taux de participations à ces élections controversées donnés par les institutions habiletés en la matière ne sont que des chiffres gonflés qui n’engagent que leurs auteurs. Selon ses dires, la Commission électorale nationale autonome (CENA) qui a validé les deux listes Union Progressiste (UP) et Bloc Républicain (BR) malgré les irrégularités constatées les qualifiant de « fautes mineures » ne pouvait qu’avancer ces chiffres. De plus, il pense que la Cour Constitutionnelle à la solde du régime au pouvoir ne peut pas dire autre chose. «Même les 27% fabriqués, frauduleux, inexistants sont une honte», a déclaré l’ancien député à l’Assemblée nationale.

A lire aussi : Bénin-Violences meurtrières : «Nous ne pouvons jamais être heureux… », Évêque de Natitingou

Pour lui, le chef de l’Etat serait l’orchestre en chef de ces élections non inclusives. C’est pourquoi «il (Patrice Talon) doit savoir que lorsqu’il a moins de 5%, il a perdu toute crédibilité, toute légitimité», va-t-il dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer